La collection “textes” (mars 2023)

J’avais présenté il y a dix-huit mois la collection textes ici-même. La collection s’est étoffée depuis et compte désormais 19 textes – un 20e venant à l’instant d’être déposé sur HAL. L’ensemble des textes est accessible via la page HAL du groupe fmr. Ce billet fait un petit état des lieux sur la collection. J’indique aussi comment se fait la sélection des textes et quels seront les prochaines entrées.

Depuis 2010, le groupe fmr est un groupe informel de géographes s’intéressant à l’analyse de réseau, que ce soit en géographie ou ailleurs. Cet ancrage disciplinaire explique en grande partie le choix des textes traduits : il s’agit notamment de textes fondateurs en analyse de réseau en géographie (Garrison, Nystuen et Dacey, Kansky, Pitts…) et des textes cités par ces travaux fondateurs. La question de la visualisation des données relationnelles nous intéresse depuis longtemps, ce qui explique la présence de textes proposant des approches intéressantes (diagramme cible de Northway, matrice ordonnée de Forsyth et Katz, carte de flux d’Ullman). Enfin, comme je l’ai écrit ailleurs, traduire oblige à lire et à comprendre, y compris les articles bourrés de formules mathématiques que j’ai un peu tendance à survoler en temps normal (travaux d’optimisation des flux notamment).

Le mini schéma ci-dessous ne comprend que les textes de la collection et montre qui cite qui à l’intérieur de ce petit corpus. Les couleurs sont liées aux disciplines avec par ordre décroissant : géographie en vert (7 textes), optimisation des flux en bleu (4 textes), sociométrie en rouge (4 textes également), les trois auteurs laissés en noir étant de disciplines autres ou difficiles à classer (Bavelas, Prihar et Shimbel). Les textes sont grosso modo classés de haut en bas par ordre chronologique.

Trois logiques complémentaires guident le choix des textes :

  • le texte paraît important, intéressant, digne d’être mis en avant, traduit et commenté. Il peut s’agir d’un texte fondateur dans la discipline (Garrison, 1960, premier article de géographe s’appuyant sur la théorie des graphes), d’un texte important en terme d’analyse (Moreno et Jennings, 1938 ; Hitchcock, 1941) ou de visualisation de données relationnelles (Northway, 1940) ;
  • le texte est cité par un des textes précédents (Shimbel, 1953 et Prihar, 1956 cités par Garrison ; Shimbel, 1951 cité par Shimbel, 1953) ;
  • le texte n’est pas trop long…. Mettre en forme le texte, le traduire, le commenter de façon un petit peu pertinente (ce qu”on essaye de faire, je ne prétends pas que nous y parvenions à chaque fois) prend du temps. Traduire la thèse de Kansky (première thèse de géographie mobilisant la théorie des graphes) m’a paru important mais en règle générale, j’ai plutôt tendance à éviter les longs textes.

En terme de distribution chronologique, les dates sont liées au développement des programmes disciplinaires mis en avant dans cette collection. Sur le graphique ci-dessous, les effectifs varient de 0 à 2 selon les années.

La collection va continuer à s’enrichir dans les mois qui viennent, même si les statistiques sur HAL montrent que ça intéresse peu de monde ; nous sommes un peu sur un marché de niche quand même… Les textes à venir sont signés Cartwright (1959, encore un texte cité par Garrison, 1960), Katz (1953, texte très souvent cité) et j’espère mettre la main sur un texte inédit du géographe canadien Ian Burton (1963) très prochainement. A suivre donc.

Enfin, merci à Florent Dubois d’avoir cité dans sa thèse d’informatique (Toulouse, 2022) la traduction réalisée par Marion Maisonobe et moi du texte de Dijkstra (1959). C’est tout de même rassurant de voir que son travail est de temps en temps utile à d’autres.



Citer ce billet
Laurent Beauguitte (2023, 31 mars). La collection “textes” (mars 2023). groupe fmr (flux, matrices, réseaux). Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p85z

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search