Réunions fmr : Cycle sur la détection de communautés

Après un cycle de formations sur l’analyse de réseaux sous R, fin 2017, les activités du groupe fmr reprennent. Pour démarrer l’année 2018, nous organisons quelques séances construites autour de la détection de communautés dans les graphes.

Devant la grande diversité d’algorithmes de détection de communautés, il n’est pas toujours évident de choisir des méthodes efficaces et en adéquation avec ses données et ses problématiques. Ainsi, les séances traiteront à chaque fois d’un aspect méthodologique et d’une dimension particulière (communautés dans l’espace, le temps, le texte), en tentant à chaque fois de présenter des solutions pratiques.

La première séance est intitulée « communautés et espace ». En géographie, les algorithmes de détection de communautés sont souvent utilisés pour étudier des flux. Néanmoins, les modèles de base permettant d’identifier des communautés « classiques » ne tiennent pas compte de l’effet probable de l’espace sur l’existence de relations. Les partitions obtenues peuvent donc être considérées comme biaisées ou produisant des résultats triviaux. L’objectif de cette intervention sera de présenter une solution alternative, basée sur la notion de modularité spatiale.

Cette séance sera animée par Serge Lhomme (UPEC, Lab’URBA) qui proposera une application sous le logiciel Qgis à partir de données de flux domicile-travail.

La séance aura lieu le mercredi 31 janvier, de 10h à midi, sur le campus de l’université Paris 7, bâtiment Olympe de Gouges, salle M019 (accessible depuis le rez-de-chaussée).

Nous espérons vous voir nombreux!


Ryma Hachi

Ryma Hachi est doctorante à l’UMR Géographie-cités depuis octobre 2014, sous la direction de Lena Sanders. Architecte de formation, sa thèse vise à révéler, grâce à la théorie des graphes, les processus de formation et de transformation des réseaux viaires.

More Posts

Publié par

Ryma Hachi

Ryma Hachi est doctorante à l’UMR Géographie-cités depuis octobre 2014, sous la direction de Lena Sanders. Architecte de formation, sa thèse vise à révéler, grâce à la théorie des graphes, les processus de formation et de transformation des réseaux viaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.