Après Pajek, Pajek XXL

Logo de Pajek XXLUne version spéciale de Pajek, dédiée à l’analyse des énormes graphes (huge graph), est disponible depuis maintenant près d’un an pour les systèmes d’exploitation Windows 32 et 64 bits.

D’après le site officiel, cette version XXL permet l’analyse de graphes peu denses (sparse networks) comptant jusqu’à plusieurs dizaines de millions de sommets, à condition bien sûr que l’ordinateur puisse stocker les résultats générés.

L’interface ne change guère, excepté l’absence du menu Draw et, inversement, la présence du menu VertexID. Ce dernier permet de nommer les sommets de 1 à n, les sommets étant par défaut anonymes afin de garder un maximum d’espace mémoire disponible.

 Interface du logiciel Pajek XXL

Avant de s’amuser avec des graphes monstrueux, il est prudent de déterminer la mémoire disponible sur son ordinateur avec la fonction Info > Memory (ou F11), surtout après avoir généré un graphe volumineux. La capture d’écran ci-dessous montre les informations obtenues.

Message obtenu avec Info > Memory

Afin ne pas saturer l’espace disponible, les auteurs recommandent de répondre No quand Pajek demande si l’on souhaite créer un nouveau réseau. Pour mémoire (mais je renvoie au billet écrit avec Pierre Mercklé dans Quanti/Sciences sociales [1]), à chaque opération ou presque, Pajek crée de nouveaux réseaux correspondant aux résultats de ces opérations. On s’en doute, si le  graphe de départ est monstrueux, les fichiers correspondants aux résultats ne seront pas très légers.

L’utilisation attendue par les auteurs est double :

  • mesures directes sur un gros graphe ;
  • extraction d’un sous-graphe pertinent pouvant être analysé et visualisé avec le programme Pajek standard.

Les exemples proposés par les auteurs sont d’un intérêt limité dans la mesure où, comme ils l’écrivent eux-mêmes, les mêmes traitements pourraient être réalisés sans problème avec le Pajek standard. L’absence de visualisation pourra gêner celles et ceux qui restent persuadé-e-s que l’exploration visuelle reste la démarche primordiale en analyse de graphes.

Enfin, il est possible de s’interroger sur les utilisateurs et utilisatrices potentiel-le-s de ce programme. A priori, si je sais générer des graphes de millions de sommets, je n’ai pas spécialement besoin d’un logiciel clicodrome… Mais dans la mesure où les packages R se heurtent vite à des problèmes de mémoire disponible, ce Pajek-XXL peut constituer ne piste alternative ou complémentaire intéressante. A tester donc…

Téléchargement et informations : http://mrvar.fdv.uni-lj.si/pajek/default.htm

[1] Beauguitte Laurent et Pierre Mercklé (2011), “Analyse des réseaux : une introduction à Pajek”, Quanti, mis en ligne le 6 juin 2011, URL : http://quanti.hypotheses.org/512/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *