Séance du 20 juin 2017 : L’intégration de données socio-économiques urbaines et régionales dans l’analyse des réseaux

La prochaine séance du groupe fmr aura lieu le mardi 20 juin 2017 à 10 h, au 13 rue du four, 5e étage (bibliothèque), à Paris. Elle sera animée par César Ducruet, Chargé de recherches CNRS à l’UMR 8504 Géographie-cités.

Titre : L’intégration de données socio-économiques urbaines et régionales dans l’analyse des réseaux.

Présentation : Traditionnellement en géographie et dans les autres sciences, les réseaux sont analysés de façon purement topologique. Les 10-15 dernières années ont vu émerger un certain nombre de travaux qui, bien que dispersés et disparates du point de vue des méthodes et données employées, permettent de souligner, de façon statistique, certains déterminants de la centralité et autres caractéristiques des sommets mais aussi des liens. Ceci marque une évolution non négligeable de l’analyse de réseau qui jusqu’à lors n’envisageait ces liens avec le territoire qu’in fine, de façon qualitative. L’un des enjeux est notamment la nécessité de faire coïncider les nœuds à des unités spatiales de référence, d’où des questions d’agrégation et de jointure de sources différentes. Cette difficulté supplémentaire explique la rareté des travaux sur la question mais exprime toute la richesse de mener des analyse bivariées ou multivariées à partir de matrices valuées par d’autres indicateurs que ceux émanant du graphe-lui-même : masse démographique, produit intérieur brut, taux de chômage, spécialisation de l’emploi par branches d’activité, etc. On insistera également sur les points communs et différences entre modèles d’interaction spatiale (type modèle gravitaire) et analyse de réseaux dits spatiaux.

 

Ces séances ont lieu les mardis matin de 10 heures à midi au 13 rue du Four à Paris, 5e étage, bibliothèque. Elles sont ouvertes à toute personne intéressée mais il peut être prudent de signaler sa venue (groupe_fmr@yahoo.fr), la bibliothèque étant vite remplie.


Ryma Hachi

Ryma Hachi est doctorante à l’UMR Géographie-cités depuis Octobre 2014, sous la direction de Lena Sanders. Architecte et historienne de formation, sa thèse porte sur l’apport de l’analyse morphologique diachronique en histoire urbaine. Elle vise plus particulièrement à révéler, grâce à des outils tels que la théorie des graphes, les processus de formation et de transformation des formes urbaines.

More Posts

Ce contenu a été publié dans Brèves et actualités par Ryma Hachi. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Ryma Hachi

Ryma Hachi est doctorante à l’UMR Géographie-cités depuis Octobre 2014, sous la direction de Lena Sanders. Architecte et historienne de formation, sa thèse porte sur l’apport de l’analyse morphologique diachronique en histoire urbaine. Elle vise plus particulièrement à révéler, grâce à des outils tels que la théorie des graphes, les processus de formation et de transformation des formes urbaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *