T comme trou structural

Ces billets visent à définir le plus clairement et le plus précisément possible des termes clés en analyse de réseau. Ils s’adressent à un public débutant et évitent autant que possible toute formalisation mathématique (pour cette dernière, voir les synthèses fmr sur Hal-Shs).

La notion de trou structural (structural hole) a été proposée par le sociologue américain Ronald Burt en 1992 dans l’ouvrage Structural holes. The social structure of competition : elle désigne en premier lieu l’absence d’une relation entre deux acteurs au sein d’une triade connexe. En clair, A est en relation avec B et C mais B et C ne sont pas directement liés. Cette position peut être plus intéressante encore si l’individu A fait le lien entre deux sous-groupes denses et isolés l’un de l’autre. Cette absence de relation directe fournit un avantage à l’acteur A dans la mesure où il est en position de bloquer une information, d’où l’utilisation du terme brokerage pour définir cette position dans le réseau. L’acteur en question peut également jouer sur les conflits entre les uns et les autres, d’où le terme de tertius gaudens utilisé pour le qualifier.

Dans la figure ci-dessous, l’acteur en rouge est en position de tertius gaudens : il entretient des liens non redondants avec deux sous-groupes distincts.

struturalhole

Repérer les trous structuraux peut se faire de manière visuelle pour les graphes peu denses de petite taille, la mesure de l’intermédiarité (betweenness) permettant de valider cette première impression : un acteur en position d’intermédiaire entre deux groupes aura nécessairement une centralité d’intermédiarité élevée (inversement, sa centralité de degré peut être très faible comme c’est le cas dans la figure ci-dessus).

Pour aller plus loin : Ronald S. Burt, 2001, The Social Capital of Structural Holes, chapitre accessible en ligne.

Billets liés : C comme centralité(s), T comme triade

Retour au glossaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *